Une belle médaille d’argent pour le jeune apprenti

Actualités

Les Garennes-sur-Loire – Apprenti maçon depuis trois ans, Émilien Lebreton adonné, à 17 ans,
une leçon sur 1 courage et le travail bien fait, lors du concours du Meilleur apprenti de France.

Volontaire et toujours actif, les yeux pétillants d’envie, Émilien Lebreton a le contact facile et spontané, le con- tact de celui qui sait ce qu’il veut lorsqu’il l’a décidé. “C’est quand on est jeune qu’il faut taper d’dans (sic)”, lance-t-il d’emblée . À 17 ans, l’apprenti maçon mord dans sa vie avec appétit, prêt à laisser l’adoles­cence s’en aller. Avec des aptitudes aux métiers manuels, l’ado choisit celui de maçon au détriment de pay­sagiste. Il faut une école, ce sera la Maison familiale rurale (MFR) de Champigné et une entreprise. La société ADPM gérée par deux associés à Saint-Jean-des-Mauvrets, l’accueille comme l’apprenti pour accomplir sa formation.

“Fier d’avoir réussi”

Stimulé par son frère aîné; médaillé d’or en 2016 dans la catégorie méca­nique agricole, Émilien Lebreton se lance lui aussi dans le concours du Meilleur apprenti de Françe (MAF), catégorie maçonnerie . Les parents se félicitent de cette émulation. « Ça leur donne l’esprit de compétition “, souligne leur maman. Le concours démarre en janvier par l’inscription, puis la réception des plans et du cahier des charges.
l’apprenti se met tout de suite au travail. « J’ai coulé mon socle en févri­er. En travaillant parfois jusqu’à 1h, mon ouvrage était presque terminé à la mi mars. Le concours devait se tenir le 28 », se remémore-t-il. Le con­finement a tout stoppé. Une nouvelle date est fixée par les organisateurs (le 27 juin). L’apprenti reprend alors ses travaux.: « Le plus difficile pour mol a été la taille du bloc cellulaire. Mon formateur, Pierre Gasnier, m’a bien aidé. Il fallait tracer la chablonite sur l’épure, puis dessiner et taillé les lettres MAF. Je suis fier d’avoir réussi.» ·
D’après tous les calculs de dosage, l’œuvre doit peser 754 kg, “sur le papier, seulement,car nous n’avons pas encore vérifié, déclare avec humour l’apprenti maçon, au pied de son mur.

“Je vais recommencer»

Samedi 27 juin, donc, la maman, dès 6h, a conduit maquette et candidat à Angers chez les Compagnons du Devoir, pour le concours. Le jury pro­clamait les résultats à 14h. Émilien Lebreton a obtenu la médaille d’argent du concours départemental, sur les neuf candidats présents dans sa catégorie. Un peu déçu de ne pouvoir poursuivre l’aventure – seule la médaille d’or conduit au concours national – l’intéressé tempère : « J’ai obtenu mon CAP et je viens de m’inscrire pour préparer mon BP
maçonnerie en deux ans. Je vais recommencer le concours. Le tout, c’est d’être motivé, d’avoir envie.

Ouest-France Publié le 07/07/2020

Nos actualités

Voyage en Grèce pour les Terminales
Rentrée scolaire 2018/2019

À ne pas manquer

Aucun résultat.

Menu